Comment réduire l’impôt sur les sociétés ? Nos astuces et conseils

De nombreux moyens existent pour bénéficier d’une exonération d’impôts. Vous pouvez pratiquer quelques astuces légales pour réduire l’IS. L’appel à un expert-comptable est recommandé pour réaliser une optimisation fiscale. Cela permet de diminuer vos charges fiscales et garder les valeurs ajoutées en respectant la loi.

Comment réduire l’IS sur le bénéfice imposable ?

Il est possible de réduire son impôt sur la société en effectuant quelques manœuvres qui n’enfreignent pas la réglementation. L’IS prélevé à une entreprise pourrait atteindre jusqu’à 30 % des bénéfices. Ainsi, l’optimisation fiscale devient de plus en plus courante pour préserver la richesse créée.

Une astuce pratique : jouez sur les amortissements c’est-à-dire l’immobilisation pour réduire l’IS. Dans ce cas, passez vos investissements par exemple en charges déductibles. Vous pouvez opter pour un achat de matériel, etc. Au cas où vous auriez misé sur l’immobilisation, diminuez la durée de l’amortissement. Cela permet de diminuer le bénéfice imposable.

Le report des déficits s’avère pratique pour limiter les charges fiscales de son entreprise. Sachez qu’un résultat déficitaire vous permet une exonération d’impôt durant plusieurs années. Pour un report en arrière, le plafond touche un million d’euros. Lors d’un report en avant, une majoration pourrait avoir lieu.

D’autres astuces pratiques pour réduire l’impôt

Pour réduire son impôt sur la société, l’augmentation de ses provisions est pratique. En effet, le bénéfice diminue lors d’un achat par exemple. Notez quand même que cette opération concerne seulement les charges déductibles. Vous pouvez souscrire à une assurance, etc. Faites attention au retour de l’investissement, car vous allez accroitre vos résultats pour la prochaine année.

Un moyen très courant et facile à faire : vous pouvez opter pour le dopage de vos revenus. Dans ce cas, vous n’avez qu’à augmenter votre salaire en tant que chef d’entreprise. Ajoutez-y d’autres avantages raisonnables. Ainsi, la charge fixe de votre société augmente et en parallèle, le bénéfice imposable diminue.

Le financement de la retraite complémentaire des salariés permet également de réduire indirectement les charges fiscales. Il présente un très grand avantage, car vous augmentez le revenu de vos employés alors que ça ne vous coûte rien. C’est un moyen efficace aussi pour les fidéliser et pour booster leur productivité. Sachez que leur cotisation est déductible d’impôt.

D’autres conseils intéressants à considérer

Le financement des investissements par les crédits d’impôt est possible. Pour développer votre société, cette opportunité vous permet de lancer vos projets à moindre coût. De nombreux types de crédits d’impôt existent, il faut en profiter.

L’obtention d’une récompense fiscale est possible si vous avez créé votre entreprise dans une zone aidée. Choisissez la zone rurale ou un quartier en difficulté lors de l’implantation de votre entreprise. En conséquence, vous bénéficiez d’une exonération d’impôt. Consultez l’administration fiscale pour connaitre les zones concernées.

Entrepreneurs : les meilleures applis mobiles pour booster votre business
Quels sont les différents types de logiciels de comptabilité ?